TOP

Trois Blushs
pour rougir de plaisir
Beauté

Trois blushs pour rougir de plaisir

Aujourd’hui, on parle de blush ! Car en effet, il n’y a rien de mieux pour nous donner bonne mine et faire oublier qu’on vient de passer plusieurs semaines (mois?) enfermés ! Enfin si, le soleil, mais disons que le blush est la deuxième meilleure option. 

S’il y a bien un produit maquillage que j’ai appris à aimer au fil des années, c’est celui-là. Je l’avoue, je l’ai sous-estimé par le passé en me disant que le résultat obtenu avec du blush serait toujours le même, quel que soit le blush. Et bien évidemment, j’avais tort !

Vous le savez peut-être mais il y a de nombreuses différences entre les différents blushs. 

Il y a des blushs chauds (orange, rouge) et des blushs froids (des roses, violets) – même si c’est tout à fait possible d’avoir un violet chaud ou un orange froid, mais ça c’est un autre débat. 

Il y a ensuite des blushs matte, des blushs irisés et des blushs pailletés.

Il y a des blushs en poudre, des blushs en crème, des blushs liquides et des blushs en spray. Il y a des blushs très pigmentés, d’autres moins. 

Bref, les possibilités sont infinies. 

Et à cela s’ajoutent les différentes façons d’appliquer le blush.

On peut l’appliquer au pinceau, à l’éponge, aux doigts. 

On peut l’appliquer sur les pommettes uniquement, le faire remonter jusqu’à l’arcade sourcilière, ou encore en appliquer un peu sur le nez, le front ou le menton.

À mes yeux il n’y a pas de règle, c’est votre blush et votre visage, vous décidez de là où vous souhaitez l’appliquer, n’en déplaise aux conservateurs !

Cette brève présentation de la grande famille des blushs est désormais terminée. Laissez-moi vous présenter mes trois nouveaux petits chouchous. Je vous le dévoile tout de suite, je triche un peu parce que je vous parle là de trois blushs, mais en réalité deux de ces produits sont des palettes de blush… On va donc parler de 6 blushs plutôt.

1 – La palette de blush Fais-Moi Rougir de Martine Cosmetics

J’en avais parlé au début de l’année, mais Martine Cosmetics était une des marques que j’avais envie de tester en 2021. C’est chose faite désormais ! Je vous en reparlerai peut-être plus tard plus en détail, mais aujourd’hui je souhaiterais exprimer tout mon amour pour cette petite palette

Je l’avais repérée dès sa sortie l’an passé mais je n’avais pas réussi à mettre la main dessus. Lorsqu’elle est revenue en stock au mois de mars, j’ai un peu hésité car j’avais entendu que deux des blushs étaient légèrement irisés, et ça m’effrayait un peu. J’ai encore quelques cicatrices d’acné sur les joues et j’évite généralement les blushs irisés car je trouve que ça a tendance à les faire ressortir un peu, et ensuite je ne vois plus que ça !

Finalement, j’en ai discuté avec une amie, et elle m’a dit qu’ils étaient géniaux et que je devais foncer. Harmony, si tu passes par là, je te remercie et je suis ravie d’avoir suivi ton conseil !

Les fards Jeanne et Armelle sont effectivement très légèrement irisés, mais c’est vraiment très léger. Au final, une fois appliqués, ils ont un effet un peu satiné sur la peau, qui est très joli. Pas une seule paillette en vue, et j’ai bien regardé !

Question pigmentation, rien à redire. Ils sont très bien pigmentés, juste ce qu’il faut pour ne pas avoir à en mettre trois couches mais sans qu’ils soient compliqués à travailler. Je suis plutôt du genre à avoir la main un peu lourde sur le blush, mais je n’ai jamais eu l’impression d’en avoir trop (mais encore une fois qu’est-ce qui est trop?) avec ceux-là. 

Un petit mot sur les teintes tout de même, on est sur des teintes roses et rouges. Jeanne est un rose mauve plutôt chaud, Armelle (mon préféré) un magnifique rouge assez intense comme je les aime, et Paula un rose un peu plus froid que Jeanne, tirant un peu sur le corail. 

Pour venir couronner le tout, le prix de cette palette est tout à fait raisonnable : 34,95€ pour 3 blushs (de 5g chacun). Il n’y a rien à redire là-dessus. C’est ça que j’aime beaucoup chez Martine Cosmetics aussi, je trouve que le rapport qualité/prix est très très bon. 

2 – Le blush crème Drama Cla$$ de Fenty Beauty

Quand Fenty Beauty avait sorti ses blushs crème l’été dernier j’avais eu très envie d’en tester plusieurs. Étant dans ma période blush orangé, j’avais acheté la teinte Fuego Flush mais j’avais été assez déçue : il y avait des petites paillettes dans le fard qui se voyaient sur les joues, et je n’aime pas trop cet effet. Mais les teintes Strawberry Drip, Bikini Martini, Daiquiri Dip et Drama Cla$$ continuaient de me tenter.

J’ai voulu tester le blush violet il y a quelques mois, et je me suis donc enfin laissé tenter par le blush Drama Cla$$ de Fenty Beauty. Vous vous doutez que si j’en parle dans cet article, c’est que je l’aime beaucoup. Et c’est effectivement le cas, je ne m’y attendais pas, mais je l’adore. Vraiment. 

Comme c’est un blush crème, je l’applique juste après mon fond de teint, et avant ma poudre. Ce qui est pratique car la poudre va venir atténuer un peu la couleur, qui est assez intense, il faut l’avouer, surtout sur ma peau claire. 

C’est un joli violet avec des sous-tons légèrement froids et qui tire un peu vers le rose. Il n’est pas trop pigmenté, ce qui permet de travailler la couleur petit à petit et de choisir l’intensité qu’on souhaite avoir. Généralement, j’aurais préféré un blush un peu plus pigmenté mais pour commencer à utiliser ce type de couleur, je suis plutôt contente qu’il soit un peu subtil

En revanche, il est très facile à appliquer et à estomper. Comme il est crémeux, il peut se travailler au doigt, pour une application plus précise. Personnellement, je préfère utiliser mon éponge. Je le prélève directement à l’éponge puis je tapote, j’estompe et voilà ! 

Peut-être qu’en été j’essaierai de le porter sans poudre matifiante par dessus car il a un très joli fini, lumineux mais sans aucune paillette, avec un vrai effet bonne mine.

Au niveau du prix, je le trouve un peu cher, surtout si on le compare à celui de Martine. Chaque blush contient 3g et coûte 22€. Pour ce prix, j’aurais aimé un format un peu plus gros, mais c’est à mes yeux le seul point négatif. 

3 – La palette Diamond & Blush de Natasha Denona, dans la teinte Citrus

On termine par cette palette de Blush et Highlighter de Natasha Denona (une marque que j’adore, vous le savez). Bon, cette palette a un certain coût et pour être totalement objective, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de dépenser autant dans une palette de ce genre, à moins que vous ne soyez certains d’utiliser tous les fards. 

J’avais eu un coup de coeur pour la palette Citrus (la plus foncée des deux) dès sa sortie, notamment à cause du blush crème rouge et de l’enlumineur jaune citron. J’ai profité d’avoir -25% chez Sephora pour me l’offrir, et je ne regrette pas du tout. Alors certes, certaines teintes sont un peu trop foncées pour moi, les highlighters en poudre notamment (et un peu trop pailletées à mon goût), mais j’aime énormément les deux blushs et l’enlumineur crème jaune.

Je sais bien que cette palette est plutôt destinée pour les peaux foncées, mais je trouve qu’en ayant la main plutôt légère et en prenant son temps pour travailler les fards, elle peut tout à fait convenir à une peau plus claire, comme la mienne.

J’utilise la teinte Cream Blush (un rouge corail) comme le blush crème de Fenty Beauty, avant de mettre ma poudre matifiante. La poudre vient alors atténuer un peu la couleur du blush et le rend plus naturel. Ensuite, je repasse doucement dessus avec le Powder Blush si j’ai envie de rajouter plus de couleur. Pour l’highlight, j’applique à l’éponge la teinte jaune Duo Glow (un enlumineur duochrome vert et doré). J’aime beaucoup cet enlumineur, je le trouve assez unique.

J’ai lu de nombreux avis assez mitigés sur cette palette, ce que je peux comprendre. C’est une palette assez chère (79€) même s’il y a quand même beaucoup de produits pour chaque fard, et les enlumineurs ne sont pas exceptionnels : un peu trop pailletés pour un et un peu trop commun pour l’autre. Cependant, pour moi, les deux blushs et l’enlumineur duochrome sont très réussis et j’ai beaucoup de plaisir à les utiliser, surtout le blush crème.

Voilà, c’est ainsi que se clôt mon monologue sur les blushs qui ne me quitteront pas de l’année. Si vous aussi vous les avez testés, ou si vous avez un (ou plusieurs) blushs fétiches en ce moment, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire !

Comments (2)

  • Charlotte

    Il faudrait vraiment que je me penche plus sur les blush 🤔 je n’ai toujours que le By Terry de l’époque :p
    Je n’oserai pas porter du violet mais j’avoue que les Martine sont très très beaux 🤩🤩🤩

    reply

Post a Reply to Charlotte cancel reply